Jeanne Robert - Violon


Jeanne est née un jour d’hiver à Auxerre. Ses parents artistes lui apprennent la vie de bohème, le voyage et les nuits sous la toile de tente. Afrique du nord, Espagne. Quand elle rentre en France, elle n’a qu’une seule envie : devenir violoniste.

D’abord par la voie classique, quinze ans de conservatoire, les diplômes, la musique de chambre sous toutes ses formes et à nouveau des voyages à travers le monde. Curieuse, mais surtout dépendante à la découverte, elle forme, quatuor, trio et duos qui la mèneront à découvrir les envolées frénétiques du monde classique, la musique contemporaine, les airs traditionnels yiddish, en revisitant les styles et en repoussant les limites de l’écriture.

Plus tard, pour  pousser son désir de travailler la composition, l’arrangement et le contrepoint, elle entre dans l’univers de la chanson française et du rock, jusqu’à enregistrer avec les Têtes Raides sur les albums L’An demain et Corps de mots, et partir en tournée avec eux ( Bataclan, Zénith, Avignon… ).

Après tout ce temps, elle se rend compte qu’une musique l’a toujours suivie et a été un point d’accroche dans sa carrière, la musique du voyage, la vélocité du jazz manouche.

 

   

   Renaud Grimoult - guitare


Le travail, notion essentielle dès le plus jeune âge dans la famille fonctionnaire de Renaud. Bonnes notes, jusqu’à être major de promo en droit. Tout le destinait à une grande carrière juridique.

Mais en cachette, il pratique la musique à temps plein, et développe peu à peu son expérience à l’école de la scène. Quand les concerts dans les bars lui permettent de voler de ses propres ailes, il ne tarde pas à prendre la direction artistique de son premier quintette et à se lancer dans l’arrangement et la composition pour une multitude de groupes ( Mark Weld, Orbor, BeN, Rtt… ).

 

Mais l’ordre établi ne lui va pas, alors ce pédagogue, travailleur et showman,

 il multiplie les rencontres, et les voyages outre-Atlantique ( Thomas Ohresser,

Serge Camps, Denis Chang ), à la recherche du fondement de sa passion.

En poussant plus loin la technique, il trouve dans la musique manouche la synthèse

de ses envies : une musique de racines, vive, énergique et exigeante.

 




 

 

 Robin Dietrich - guitare


Robin Dietrich rejoint le duo en 2013. A force de se croiser, de  jouer ensemble et surtout de partager les mêmes envies sur la  même musique, les concerts en trio sont apparus comme une évidence.

D'abord autodidacte, il se passionne vite pour le jazz dans son apprentissage guitaristique. Dès 2001, il forme un trio jazz manouche avec son père : "swing nocturne". Puis s'installe à Bordeaux pour suivre une formation musicale au C.I.A.M.

A l'issue de cette année, il se professionnalise en rejoingant "Djano Lès", puis, en mai 2004, il créé un des groupes phare en Aquitaine, "Les gosses de la rue".

Musicien de talent, rythmicien d'exception, il a accompagné les

plus grands de cette musique et continue d'explorer la composition, la musique de l'est... Ce qui fait de lui un des guitaristes les plus sollicité de la  région.

 

 

 


 

Sébastien Charrieras - contrebasse


Lorsque le son du trio doit s"épaissir" Sébastien Charrieras s'impose. Il fallait un intellectuel, et c'est lui ! Son groove, son éxpérience et sa contrebasse qu'il a trainé sur toutes les scènes de France se mêlent à merveille à l'équipe.

Connu sur la scène bordelaise pour sa participation dans le Big Band Latin Jazz, Monk, Stépahne Mazurier trio, il a égalemen accompagné Dee Dee Bridgwater, Dale Blade, Winston Mc Annuf, Pilarsky...

Formé au Centre des Musiques de Didier Lockwood et titulaire du Fneij, bassiste, contrebassite, arrangeur, passionné de jazz et de soul, il apporte toujours une patte personnelle pertinente.


 

 

© 2017 tous droits résérvés